« Des silhouettes suggérées, des linéaments en transit… Ce sont les rêveurs sereins en quête d’absolu qui veillent sur l’espace imaginaire de Caroline Broissand.

Comme la vague rejette immanquablement le noyé sur le sable, la peinture a ramené Caroline sur les rivages de son enfance, aux portes du désert tunisien, d’où elle puise ses couleurs et ses horizons.

L’inconscient prend donc le pas sur tout parti pris intellectuel et guide le geste sur le sentier de l’instinct, à l’écart des courants et des théories.
Le résultat aléatoire des marouflages de papier de « soi », des collages, des inclusions de matières végétales, minérales, des empâtements de peinture acrylique blanche sur la toile blanche, révélées ensuite par des « jus » de hasards, sont la matière première de son inspiration et du combat entre contrôle et liberté. » Philibert H. Ignatus



Caroline Broissand est née en Tunisie en 1954. Après des études d’art et de design, elle exerce la profession de décoratrice et de styliste à Paris.
C’est en 1994 qu’elle crée à Annecy, en Haute Savoie, une boutique de meubles et objets contemporains, Oresme, qu’elle transforme trois ans plus tard en atelier-galerie, pour se consacrer totalement à la peinture, exposer et vendre ses toiles et quelques œuvres de son père, le sculpteur René Broissand.

C’est dans ce lieu, qu’elle a privilégié le contact avec le public, de plus en plus nombreux, démarche qui lui a permis d’être appréciée tant au niveau national qu’international. En effet, des collectionneurs français mais aussi suisses, belges, hollandais, anglais, américains et brésiliens ont pu acquérir ses œuvres (près de 500).

Elle a participé également à des expositions collectives et personnelles dans divers endroits en France et à l’étranger, notamment à Paris, Genève, New York ou Miami.

En 2009, sur les traces d’un de ses maîtres, Picasso, qu’elle découvre la galerie 21 rue des Lombards à Mougins, la restaure en alliant l’authentique au contemporain et fin juin 2009, ses dernières toiles trouvent leur place et une nouvelle lumière dans l’ATELIER-GALERIE CAROLINE BROISSAND…

Fin 2012, elle abandonne son rôle de galeriste, pour se consacrer totalement à la peinture.
Maintenant, elle confie la commercialisation de ses oeuvres à des galeries, notamment à la galerie LIFETIME à Mougins et participe avec elle, à différentes expositions.